AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 une nuit froide tu te glaces (june)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 16/11/2017

Âge du personnage : 19 ans

Chester Langdon
Serenade & Nocturne
Serenade & Nocturne
MessageSujet: une nuit froide tu te glaces (june)   Dim 26 Nov - 15:35

une nuit froide tu te glaces
ft. June Lazuli

Wires. Il est resté planté là longtemps. Une bonne partie de l'après-midi, coincé devant la salle de concours. Les gens entrent et sortent avec des sourires ou des larmes, de bonheur ou de chagrin, et Chester s'y revoit, quelques temps plus tôt, enfermé dans ces toilettes à pleurer toutes les larmes de son corps. Le pauvre avait mal préparé son coup, trop confiant ou pas assez renseigné. Et l'échec cuisant et les moqueries ou la pitié qu'il a récoltées lui ont brisé le cœur. Il avait promis qu'il n'abandonnerait pas, mais en se retrouvant là, maintenant, à quelques pas seulement d'un possible nouvel échec, il se rend compte que tout est plus difficile qu'il ne l'aurait cru. Il a fait le tour du bâtiment, en a compté les portes et les fenêtres. Il y est entré, a fait le tour du hall, admiré les rubans et les participants, désirant parfois les uns et les autres.

Au final, il n'a rien tenté. Il est ressorti, après plusieurs heures à l'intérieur sans rien tenter. Il ne s'est pas inscrit, n'a rien appris, il est juste sorti et s'est rendu compte que le soleil s'était couché, que toutes ces heures étaient passées sans qu'il ne fasse rien. Pas même un larcin. Il se pose la question ; va-t-on le réprimander pour ça ? Il préférerait éviter les réprimandes, il ferait n'importe quoi pour qu'on l'ignore à défaut de le féliciter pour ce qu'il fait. Parce qu'il ne fait rien. C'est désastreux, mais Chester est affreusement mou. Il a besoin qu'on le pousse pour faire des choses, que ce soit pour ses loisirs ou pour ses responsabilités. Parce que seul il n'arrive à rien. Il réfléchit, beaucoup trop, et ne se lance jamais. Comme là. Comme aujourd'hui. Par peur ou par manque de motivation peut-être, il n'a pas demandé à participer à ce concours, alors que c'est précisément ce qu'il lui faudrait pour enfin se lancer. Il regarde sa montre : presque vingt heures. Il soupire. Son ventre gargouille, comme s'il avait attendu la montre pour se déclencher.

Il est assis en tailleur sur un banc, sous un lampadaire, dans un coin fréquenté de jour mais oublié la nuit. Il avale un sandwich, regarde dans le vide à chaque bouchée qu'il partage par petits bouts avec Chanel, finalement autorisé à sortir de sa pokéball pour un peu de compagnie. Aucun des deux ne s'adresse à l'autre. Chacun semble vidé de son énergie. Blasés, fatigués, dans une autre réalité. Chester est à part, mal assis, sans tenue, un gamin dans sa bulle qui oublie qu'il est dans la rue. Il fait bon, mais parfois un vent froid vient le décoiffer et il se félicite d'avoir pensé à prendre cette veste. Quand des gens passent, il baisse la tête. Comme s'il voulait éviter tout contact visuel, se rendre invisible, être tranquille. Mais quand il croise involontairement le regard de quelqu'un, il sourit poliment. Comme s'il voulait illuminer sa soirée.

Made by Neon Demon

_________________

b i t t e r s w e e t
#6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 29/08/2017

Âge du personnage : 25 ans | 24 octobre 2040

June Lazuli
Prelude & Nocturne
Prelude & Nocturne
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   Dim 26 Nov - 17:32



L'hivernale tu souris
dans un monde où il fait nuit
avec Chester Langdon

Vermillarc, la plus petite ville de l'archipel. Et pourtant, elle avait un afflux de personnes relativement impressionnant pour sa taille. Mais une fois la nuit tombée, certains coins pouvaient devenir étonnamment vides, et donc paisibles pour June qui appréciait le calme. Se baladant dans un parc éclairé par la lumière blanche des lampadaires, elle réfléchissait. Une mission récemment effectuée avait mal tourné, et sa couverture de Nocturne avait failli être grillée. Heureusement, elle s'était bien rattrapée. Après tout, le fait qu'on ne connaisse pas sa vraie apparence et sa facilité au mensonge l'avait bien tiré de ce pas.

À chaque fois qu'elle devait effectuer un travail pour l'organisation, elle avait malgré elle la peur insidieuse de tomber sur quelqu'un qu'elle connaissait, et de perdre ses moyens. Bien sûr, ça ne pouvait pas arriver, même selon le pire des scénarios, car elle s'était préparée à cette éventualité. Et puis, à part lui, son collègue qui l'avait recrutée, ce n'était jamais arrivé. Mais même si elle se cachait derrière un masque d'indifférence, il n'y avait pas de risque zéro, et elle le savait. Ses missions étaient, on peut le dire, banales, car sa place dans la hiérarchie était basse, mais elle était obligée à chaque fois de faire un rapport qu'elle ne remettait jamais à la même personne, dans des endroits toujours différents.

Elle savait qu'elle n'était plus trop du côté du bien, mais cela lui permettait doucement et sûrement d'aller vers son objectif. Seulement, voilà, elle avait failli commettre une erreur fatale qui aurait pu détruire sa vie, sans grande exagération. Et en plus, Aoi avait été blessée suite aux attaques de plusieurs pokémon agressifs qu'elle avait tenté de calmer à l'aide de son pokémon, et de son capstick. Mais rien n'y avait fait. Et la voilà qui se remettait en question. Cela avait été une semaine un peu médiocre, et elle se demandait si quelque chose ne clochait pas avec elle. À toujours vouloir tout prévoir à l'avance, elle avait pourtant réussi à omettre certains détails. Et peut-être même qu'au final, elle n'était pas assez forte pour accomplir les choses qu'elle devait faire. Peut-être devrait-elle également s'entraîner avec Aoi, afin d'éviter que de telles erreurs se reproduisent.

June soupira. Posée près de la fontaine, elle laissa son regard parcourir la nuit illuminée par la lune, et le parc éclairée par les lanternes. Jusqu'à ce que ses yeux se fixent dans ceux plus sombres d'un jeune homme, à quelques dizaines de mètres d'elle, assis de façon étrange sur un banc. Le sourire qu'il lui accorda l'intrigua, et aurait même pu la faire rougir malgré elle. Sans décrocher ses yeux des siens, elle répondit par un léger sourire aussi, s'approchant du banc que l'inconnu avait investi, avant de s'asseoir à son extrémité. Qu'est-ce qui lui prenait ? La voici qui était plus spontanée soudainement. Elle crut voir une lueur de tristesse dans ses yeux, mais peut-être était-ce son imagination ? En tout cas, il ne semblait pas bien joyeux. Elle non plus, de toute façon. Peut-être qu'ils étaient dans le même cas.

- Toi aussi, tu as passé une mauvaise semaine ?, dit-elle pour rompre le silence.

Elle l'avait tutoyé, et même si c'était impoli elle n'y avait pas vraiment fait attention. June n'avait pas très envie de faire attention à tout cette fois-ci. Elle voulait juste se laisser porter par la chance d'une rencontre inattendue, et imprévue.
Lazulijune

_________________
Avatar d'Anakin ~ | June écrit en #01796F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 16/11/2017

Âge du personnage : 19 ans

Chester Langdon
Serenade & Nocturne
Serenade & Nocturne
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   Dim 26 Nov - 22:25

une nuit froide tu te glaces
ft. June Lazuli

Elle répond à son sourire et il se dit que c'est rare. Souvent on l'ignore ou on le regarde de travers, peu répondent aux sourires, qu'ils soient polis ou sincères. Mais quand elle s'avance dans l'obscurité pour s'approcher de son cercle lumineux, Chester s'inquiète. Il panique, même, et arrête de mâcher comme ses muscles se crispent. Que lui veut-elle ? Qu'a-t-il fait de mal ? Il essaie de décoder les traits de son visage mais il fait nuit, il ne distingue pas. Était-ce donc vraiment une si bonne idée que de lui sourire à elle ? Il regrette. Mais il ne peut pas bouger. Ce serait stupide. Il réfléchit encore trop. Le Nidoran à côté de lui interrompt également son repas pour fixer la jeune fille qui s'approche d'eux. Fait étonnant, il ne grogne pas. Il la regarde simplement, méfiant, mais non agressif. Alors Chester se détend. Il a confiance en son pokémon. Elle vient alors s'asseoir sur son banc, à côté de lui. Il ne la suit pas du regard, n'ose pas la regarder. Elle s'est assise au bout, sans doute pour ne pas l'oppresser. Immédiatement, le garçon dénoue ses jambes pour s'asseoir convenablement. Par politesse, ou parce qu'il s'est rendu compte de son ridicule. Elle s'adresse à lui. Stupidement, sa voix le surprend. Il tourne la tête vers elle, comme pour s'assurer que la question est bien pour lui alors qu'ils sont seuls ici. Il avale la bouchée qu'il avait avant de lui répondre. « Oui... » Il redresse la tête, baisse les yeux et sourit tristement. « J'ai eu peur de rater une deuxième fois, alors j'ai renoncé... C'est ridicule. » Il reste flou, elle se fiche sûrement bien de ses histoires de toute façon. Elles sont stupides, ridicules. Il a peur de l'ennuyer, ou d'avoir l'air d'un con. Il laisse un léger silence et tourne à nouveau la tête vers elle, tirant un sourire poli. « Et toi ? » Chester la tutoie comme elle l'a tutoyé, pour ne pas la froisser. Lui s'en fiche, mais il sait que certains s'en offusquent. Il trouve ça idiot. Prise de tête inutile.

Chanel observe l'inconnue quelques secondes, mais finit par l'ignorer. Sûrement trop fatigué pour marquer son territoire. Il donne un très léger coup de corne au flan de son dresseur qui comprend et, sans lâcher la jeune fille du regard, tend le reste de son sandwich au Nidoran trop gourmand. Mais calme. Pour une fois. Chester réalise que peut-être l'inconnue est-elle comme eux ; peut-être n'a-t-elle pas encore mangé. Peut-être est-elle même une sans-abri dans l'incapacité de se nourrir. Ou peut-être n'a-t-elle juste pas pensé à prendre à manger pour ce soir. Chester est un garçon simple, sans aucun jugement. Alors il lui demande doucement : « Tu as faim ? J'ai un deuxième sandwich si tu veux. »

Made by Neon Demon

_________________

b i t t e r s w e e t
#6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 29/08/2017

Âge du personnage : 25 ans | 24 octobre 2040

June Lazuli
Prelude & Nocturne
Prelude & Nocturne
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   Jeu 30 Nov - 11:57



L'hivernale tu souris
dans un monde où il fait nuit
avec Chester Langdon

Elle ne savait pas trop si sa présence gênait l'inconnu à côté d'elle, après tout elle s'était lancée à sa rencontre simplement parce qu'il lui avait souri. Et ce soir, elle avait décidée qu'être vigilante et calculatrice dans ses gestes n'avait que peu d'importance, d'où sa spontanéité inhabituelle. Enfin, pouvait-elle vraiment complètement se relâcher ? Cette question ne traversa son esprit qu'un bref instant, avant d'être balayée par la voix de cet inconnu, qui répondit alors à sa question.

La peur de l'échec était quelque chose de parfaitement normal, il n'y avait pas à s'en faire. Mais renoncer après un échec était en effet quelque chose de lâche, mais pas entièrement ridicule non plus. Il fallait beaucoup d'efforts pour avoir un minimum confiance en soi pour se lancer, June pouvait bien comprendre ça. D'ailleurs, rater quoi ? La tentative de gagner un badge ? Ou alors un concours ? Ou peut-être qu'il avait essayé de décrocher une licence de ranger ?

June sourit intérieurement à l'idée qu'il ait pu tenter d'être ranger. Ce n'était probablement pas ça, mais l'idée l'amusait un peu. Mais voilà qu'elle divaguait, alors qu'il rompait le silence pour lui demander à son tour en quoi elle avait passé une mauvaise semaine. Elle n'était pas vraiment sûre de quoi répondre à cela, mais après tout c'était elle qui avait décidé de lui parler, il fallait assumer maintenant. Elle ne répondit toutefois pas tout de suite, alors que le jeune homme semble faire quelque chose de son côté, la coupant dans ses pensées. Elle était un peu trop tête en l'air ce soir décidément.

Jetant un oeil, elle voit alors le pokémon de l'inconnu, un Nidoran, engloutir la fin de son sandwich. Intriguée, elle constate qu'il s'agit d'un mâle, à cause de sa corne sur le front, plus longue que celle des femelles. Pourtant, sa couleur était bien celle d'un Nidoran femelle. Ou bien était-ce justement celle-ci qui était trompeuse ? Alors qu'elle regardait intensément le pokémon, ses yeux se reposent sur son dresseur, tandis qu'il lui propose un sandwich.

- Non merci, je n'ai pas très faim, décline-t-elle poliment avec un sourire, avant de répondre à ses interrogations précédentes, En ce qui me concerne, à cause de certaines erreurs d'inattention, mon amie a été blessée. Et j'ai bien failli y rester, d'une certaine façon, soupira-t-elle légèrement, avant de le regarder dans les yeux.

Elle ne lui laissa pas le temps de commenter ce qu'elle vint de dire, enchainant : C'est vrai que c'est compliqué de se lancer quand on a déjà essuyé un échec. Mais les vrais perdants sont ceux qui décident de ne pas se relever. Je suis sûre que même le maître de la ligue a perdu de nombreuses fois, dit-elle avec sincérité, non pas seulement parce qu'elle voulait réconforter son interlocuteur, mais parce qu'elle y croyait fermement. On a rien sans rien après tout.

- Mais qu'est-ce que tu as eu peur de rater à nouveau, si ce n'est pas indiscret ? demanda-t-elle doucement avec attention.
Lazulijune

_________________
Avatar d'Anakin ~ | June écrit en #01796F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 16/11/2017

Âge du personnage : 19 ans

Chester Langdon
Serenade & Nocturne
Serenade & Nocturne
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   Jeu 7 Déc - 17:56

une nuit froide tu te glaces
ft. June Lazuli

Il la regarde mais quand elle plonge ses yeux dans les siens, Chester est gêné. Il baisse les siens, fixe ses mains sans vraiment les regarder et se demande plutôt qu'elles ont bien pu être ces erreurs d'inattention dont parle son interlocutrice. Il est curieux mais n'ose pas vraiment demander, par peur de la froisser, supposant qu'elle ne veuille ou ne puisse peut-être pas en parler. De toute façon elle ne lui laisse pas le temps de réagir, puisqu'elle lui lance une réplique réconfortante que Chester a déjà entendue très souvent ; ne pas abandonner. Il sourit doucement, le regard toujours baissé dans le vide, il laisse échapper un léger souffle comme un petit nuage devant sa bouche dans la nuit fraîche. Merci. Il le pense vraiment, parce qu'il a toujours besoin de l'entendre – quand bien même une inconnue ne pourrait être objective. « C'est gentil d'essayer de me réconforter. » Il le dit sur un ton amusé mais reconnaissant, au fond. « J'ai participé à un Concours Pokémon une fois... Mais c'est pas facile avec celle-là. C'est rare de voir des Nidoran en Concours et à vrai dire je crois qu'elle préfère se battre dans la terre. » Il regarde son Pokémon roulé en boule contre sa cuisse, respirant paisiblement, sans doute proche du sommeil. Mais Chanel ne rate pas une miette de la conversation et quand Chester pose la main sur son dos pour le caresser, le Pokémon grogne légèrement, montrant encore son mécontentement face à l'ignorance de son dresseur. Quand comprendra-t-il enfin qu'elle est en fait il ?

« Oh, et je suis désolé pour ton amie... Je te comprends, je ne sais pas comment je réagirai si quelqu'un que j'aime était gravement blessé à cause de moi. » C'est déjà arrivé en réalité, et il sait que ça ne sera pas la dernière. Il a souvent peur pour Chanel quand il est en mission. C'est pour ça qu'il les évite ou les retarde. Mais il a aussi surtout peur des représailles. Il finira par s'y faire ; c'est ce qu'on lui répète toujours. Chester relève enfin la tête pour observer l'inconnue. Beaucoup trop curieux, il ne peut finalement s'en empêcher : « Qu'est-ce que tu fais toute seule dehors si tard alors ? » Elle pourrait sans doute lui renvoyer la question à son tour, comme un ping-pong pour mieux connaître l'autre sans vraiment entrer dans les détails d'ailleurs. Peut-être vaudrait-il mieux qu'ils ne se dévoilent pas trop, on ne sait jamais. Il n'y a meilleur exemple que lui-même : qui le soupçonnerait d'être parmi les plus sombres de l'archipel ? Dévoiler cette partie de lui pourrait être dangereux. « Je sais pas si c'est important, mais je m'appelle Chester. » Il sourit encore, plus sincèrement, pour la mettre à l'aise. Il paraît que mettre un nom sur un visage le rend plus agréable.

Spoiler:
 
Made by Neon Demon

_________________

b i t t e r s w e e t
#6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Âge : 19
Date d'inscription : 29/08/2017

Âge du personnage : 25 ans | 24 octobre 2040

June Lazuli
Prelude & Nocturne
Prelude & Nocturne
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   Mar 26 Déc - 22:50



L'hivernale tu souris
dans un monde où il fait nuit
avec Chester Langdon

Il la remercie. Mais c'est tout à fait normal, pense-t-elle sincèrement. Malgré sa nature assez sombre, June n'apprécie pas de voir des mines tristes ou blasées, seules dans leur coin. Elle n'est pas entièrement mauvaise après tout. Elle écoute attentivement ce qu'il lui dit, et réalise alors qu'elle n'a elle-même jamais participé à un concours. Elle en a vu un, une fois, et avait apprécié le concept, même si une partie de la chose consistait à être le plus beau et le plus esthétique possible, de répondre à des critères prédéfinis... Ça semblait très compliqué en réalité. Cela dit, c'est vrai qu'un Nidoran n'était pas un pokémon très "concours" mais au moins c'est original. June sourit légèrement en l'entendant qualifier son pokémon de "celle-là". Était-ce vraiment une femelle avec une corne plus grosse que celle de ses congénères ? June était légèrement perplexe. Le grognement du pokémon à cette appellation lui donnait une petite idée là-dessus.

Il compatissait avec ce qui était arrivé à Aoi, bien qu'elle n'avait pas donné de détails là-dessus, sans doute plus par politesse qu'autre chose. Même si c'était un peu de l'hypocrisie, elle était mal placée pour parler de ça, et de toute façon ça valait mieux qu'un "je m'en fous". Elle ne répondit rien à sa politesse, à part un sourire dont elle avait l'habitude. Elle le trouva un peu indiscret de lui demander ce qu'elle faisait dehors à une heure pareille. La considérait-il comme une jeune fille à cause de son apparence ? Quel âge lui donnait-il d'ailleurs ? Et lui, alors, quel âge pouvait-il bien avoir ? Voilà qu'elle était encore plus curieuse envers son interlocuteur. Quelque chose se dégageait de lui qui l'attirait, ne serait-ce que par sa bonté, qui semblait naturelle, envers elle, alors qu'il aurait très bien pu l'envoyer balader. Après tout elle n'était qu'une inconnue qui s'était permis de venir s'asseoir à côté de lui, comme ça, en pleine nuit, au milieu d'un parc.

Il se révélait doucement à elle, déclarant s'appeler Chester. Le sourire qu'il lui offrait lui incita à lui en donner un en retour, plus expressif. Plus sincère aussi. Elle ouvrit donc la bouche pour lui répondre.

- Moi c'est June, dit-elle doucement. Je me baladais juste, pour me vider l'esprit. Et puis je t'ai remarqué. Je suis venue te voir par pure curiosité, j'espère que ça ne te dérange pas.

A vrai dire, s'il lui répondait et s'ouvrait à elle comme ça, sans détour, lui confiant ses problèmes par rapport aux concours, c'était que non, elle ne le dérangeait pas vraiment. Mais l'usage voulait qu'elle parle ainsi. Au final, toutes les conversations commencent plus ou moins par des conventions qui nous formatent, sans qu'on s'en rende compte. Ce n'était que pure politesse pour elle. Elle avait bien compris qu'elle ne le dérangeait pas, elle n'allait donc pas attendre qu'il lui réponde que non.

- Mon amie n'a pas été gravement blessée, mais... Ça nous pousse à nous remettre en question. M'enfin, c'est ce qui arrive parfois quand on est Ranger.

La voilà qui mettait à nouveau en avant le métier qu'elle faisait. Parfois, elle avait l'impression qu'elle faisait ça par pure vantardise, et qu'elle en donnait l'impression. Et comme elle voulait toujours bien faire, elle ne put s'empêcher d'ajouter :

- Enfin, non pas que je m'en vante ! dit-elle avec un petit rire qui se voulait nerveux. Sinon, tu ne crois pas qu'un Nidoran dans un concours c'est atypique ? Tout le monde s'attend à des pokémon comme Milobellus, Charmillon, Nymphali... Des pokémon "faits" pour les concours si j'ose dire. Alors qu'un Nidoran, c'est original, ajouta-t-elle en souriant doucement, pensant totalement ce qu'elle disait.

Par contre, elle se demandait vraiment si Chester allait se rendre compte à un moment ou à un autre que son Nidoran était un mâle. C'était ce qu'elle se demandait alors qu'elle regardait, légèrement perplexe, le pokémon en question.
Lazulijune


Citation :
Désolée pour le retard, j'ai eu un passage à vide ! J'espère que ce rp te plaira en tout cas.

_________________
Avatar d'Anakin ~ | June écrit en #01796F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: une nuit froide tu te glaces (june)   

Revenir en haut Aller en bas
 
une nuit froide tu te glaces (june)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Madden, Deirdre] Irlande, nuit froide
» Deirdre MADDEN (Irlande)
» Par une nuit froide (pv : Deadshot)
» René Barjavel , La nuit des temps
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legendary light :: Archipel Sevii :: Île 2 :: Vermillarc-
Sauter vers: